Emerveillement d’une nuit crépusculaire

N’y voyez pas le soleil de minuit, la ville s’étend bien trop au Sud. Bien qu’au fin fond du fjord parsemé d’îles verdoyantes, elle ne vivra que l’esquisse de la magie du pôle. C’est une lueur subtile ; et par ciel dégagé c’est une douce lumière. Peut être reste t’elle ainsi plus mélancolique qu’un soleil de minuit éblouissant, plus à même de s’accorder avec la poésie des Impromptus, laissant le son du piano inonder la pièce, se contentant elle même d’une timide présence, comme une invitation pour le veilleur à rester éveillé, sans tirer les voilages et sans lucarnes closes ; sans autre ligne à lire que celle tracée par une traînée nuageuse qui caresse avec délicatesse l’étendue bleue-grise rosée d’un ciel joliment lumineux qu’il ne saurait quitter des yeux. Minuit largement passé, les bras de Morphée emporteront le passionné qui sans rien voir, aura passé une soirée éveillé comme lors d’une matin clair. Soudainement captif de l’énergie d’un jour sans fin, il ne s’apercevra que plusieurs heures plus tard de cet état magique, la fatigue le surprenant soudainement, saisissant en l’espace d’une minute chacun de ses membres et son esprit flâneur, comme la faim rappelle l’amoureux après un jeûne long et passionné.

Ainsi sombrera t’il sans voir la nuit tomber, se laissant surprendre à peine endormi par un rayon de soleil matinal et puissant. Il fermera, somnolent, rideaux et volets, renonçant aux heures de lumière trop intense pour ses yeux d’oiseau d’été, ses yeux d’oiseau de nuit éblouis.

IMG_1079

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s