NOW! LE OFF : art, musique et hospitalité estoniens pendant Paris Design Week 2016

La première semaine de septembre dans le cadre du « Paris Design Week 2016 », la Cité de la mode et du design a accueilli l’exposition NOW! LE OFF : à peu près 90 designers présentaient pendant une semaine leurs produits artistiques, des petits objets quotidiens jusqu’aux meubles.
Ce qui m’intéressait surtout était le fait que les participants estoniens ont organisé le vernissage. Les jeunes ressortissants de l’Académie d’Art Estonienne, avec l’aide des curateurs estoniens à Paris, ont accompli cette tâche avec une grande responsabilité. C’était pour eux non seulement l’opportunité d’exposer leur travail au grand public international côte à côte avec les grands noms du monde du design comme l’association artisanale japonaise Densan ou le céramiste sud-coréen Young Ran Lee, mais c’était aussi la chance de présenter la culture estonienne.
En parlant avec les compatriotes de leur projet, j’ai appris que l’idée principale était de faire connaitre l’art et la culture de l’Estonie. Kätlin Lõbu et Kirsi Õis, organisatrices du vernissage, ont décidé de proposer pendant l’ouverture de l’exhibition la nourriture traditionnelle estonienne. Le menu est nordique en tout sens du terme : la salade de pommes de terre, le pain noir avec l’œuf et l’anchois, la tarte aux pommes et cannelle au dessert et les baies de forêt séchées à grignoter entre temps. A boire, les organisatrices ont proposé du cidre et de la bière artisanaux.
Le vernissage était accompagné par le jeune musicien estonien Mick Pedaja qui a toutes les chances de présenter cette année l’Estonie à l’Eurovision. Le style de Mick ressemble un peu à celui du chanteur-compositeur islandais Aésgir, avec la musique ambiante électronique et sa voix émotionnelle un peu nostalgique. Un bon choix d’artiste si on veut montrer la quintessence de l’humour calme et mélancolique des peuples finno-ougriens.
L’atmosphère nordique du showroom finno-estonien s’est répandue à travers toute l’exposition NOW! LE OFF. Les Minka skateboards à motif géométrique m’ont fait penser aux pulls traditionnels que je trouve aux marchés de Noël à Tallinn et à Helsinki (d’ailleurs, ces pulls étaient également présents au Marché de Noël organisée par le Cercle Norvégien de Paris début décembre 2016). J’imagine que ces planches peuvent très facilement s’intégrer dans « hygge », le phénomène nordique du confort et du bonheur.

Paris Design Week 2016

Paris Design Week 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s