LE SWING – UN PEU D’HISTOIRE EN MUSIQUE

Berlin au rythme du Jazz

Avant d’être cette fameuse musique qu’on appelle aussi middle jazz ou mainstream et qui se développe dans les années 1930, le Swing, c’est ce petit plus indéfinissable qui vous donne inévitablement envie de vous balancer, de claquer des doigts ou bien encore taper du pied au rythme d’un orchestre de Jazz.

Le Swing comme évolution du Jazz, représente quant à lui l’âge d’or des grands orchestres dont les plus fameux sont ceux de Duke Ellington et de Count Basie deux musiciens américains. Le rythme harmonique du Jazz classique s’accélère et les accords s’enrichissent pour créer le Swing. Ce mouvement musical dynamique et libérateur a d’abord fait danser les États Unis avant de s’exporter dans le monde entier grâce aux Big Bands comme, le Glenn Miller Orchestra et leur titre « Chattanooga Choo Choo », qui donne une belle illustration de ce qu’est le Swing !

Aujourd’hui, le Swing est surtout incarné par le Lindy Hop et le Charleston, deux danses emblématiques nées successivement dans les années 20, 30, puis réapparue dans les années 80 et qui ne cessent de revenir sur les scènes des capitales européennes.

La chaine franco allemande ARTE a créé cette année une mini-série : Let’s Swing, consacré à l’univers du Swing. 7 Minis épisodes qui présentent de manières rafraîchissante et divertissante le monde des nombreux amateurs de Charleston, Lindy Hop mais aussi de claquettes et de Jive. Un bon moyen de vous donner définitivement envie d’apprendre à danser !

Je me suis d’ailleurs moi-même rendu compte de ce phénomène de réapparition du Swing dans notre société durant mon année Erasmus à Berlin. Je vivais en colocation avec une très bonne amie passionnée de danse depuis son plus jeune âge, qui s’était mise au Swing depuis quelques mois. C’est donc tout naturellement que notre année fut rythmée par des soirées dansantes dans un décor extraordinairement proche de celui des soirées des années 30, une ambiance unique à laquelle je n’ai pu résister. Une musique qui nous fait traverser le temps, des tenues vestimentaires tout droit sorties de la penderie de Joséphine Baker, des sourires sur tous les visages, bref, le swing c’est une véritable thérapie contre la morosité quotidienne.


Un roman

Curieuse de comprendre pourquoi le Swing est si populaire à Berlin je me suis alors intéressé à son histoire, son origine. Une amie passionné de swing ma alors conseillé l’ouvrage de Christophe Lambert ; « Swing à Berlin« . Ce roman historique raconte l’histoire de Wilhelm Dussander, un pianiste retraité, engagé de force par le ministre de la Propagande du IIIe Reich, Joseph Goebbels, pour créer un groupe de Jazz d’une nouvelle sorte destiné à remonter le moral de la population.

Le Jazz jusqu’ici, considéré comme une « musique dégénérée » ou « musique de nègres », interdite par le régime réapparaît donc sous l’ordre du Ministre qui souhaite crée un groupe de « musique dansante, accentuée rythmiquement », un jazz qui valoriserait les thèses aryennes. Accompagné d’un agent du Ministère, Dussander voyage dans toute l’Allemagne pour auditionner des musiciens. Il recrute finalement quatre garçons aux opinions politiques bien différentes : Ruppert, Max, Thomas et Hermann un jeune garçon formaté par l’idéologie des jeunesses hitlériennes. S’en suivent alors les aventures des musiciens tout au long de leur tournée durant laquelle le groupe va peu à peu s’opposer au régime nazi.

Ce roman destiné à un jeune public, très simple à lire, se révèle être un vrai thriller historique qui n’est pourtant pas dépourvu d’une documentation historique assez précise. L’auteur explique dans une note à la fin du livre, que l’idée de ce récit lui est venue lors d’une exposition sur le IIIe Reich et la musique, qui s’est déroulée à Paris en 2004. Partant d’un fait réel (la création d’un orchestre de jazz par Goebbels) l’auteur a alors imaginé la vie d’un groupe de jeunes virtuoses issues de milieux opposés.

L’intrigue se construit autour de leur amour de la musique, des contraintes politiques et de leurs opinions et expériences personnelles, représentatives d’une réalité historique. Si les héros sont issus de l’imagination de l’auteur, certains personnages, certains faits et l’histoire de la musique sont quant à eux rigoureusement exacts.

Une façon originale d’aborder l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale mais aussi l’histoire de la musique dont certains passages plus techniques raviront les amateurs de musique.

capture-decran-2016-12-21-a-13-42-56

« Swing à Berlin » de Christophe Lambert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s