Exposition. La paternité en Suède : un modèle en construction

Les pères à l’honneur

L’Institut Suédois de Paris nous propose de découvrir jusqu’au 19 mars 2017 une sélection de photographies de Johan Bävman ayant pour thème la paternité en Suède. En effet, elle est le seul pays au monde à proposer un congé parental aussi généreux : elle indemnise 480 jours de congé dont 90, incessibles, pour chaque membre du couple. 480 jours, c’est presque un an et demi.

Johan Bävman décide de photographier des pères qui ont choisi de le prendre au moment de la naissance d’un enfant. Car même en Suède, seuls 14% des parents le partagent à égalité.

Pour cette exposition, le photographe a obtenu un prix de la part de l’agence suédoise Tidningarnas Telegrambyrå « pour la représentation humoristique et tendre des pères dans la sphère intime de la maison ».

Il n’y a pas eu de débat pour savoir qui de nous deux resterait à la maison avec Elling. Partager le congé parental équitablement a toujours été un choix évident. Après être resté à la maison avec notre fils durant presque une année, je comprend bien mieux qui il est et quels sont ses besoins. Mais il ne s’agit pas uniquement de profiter de la compagnie l’un de l’autre. La plupart du temps est consacrée à faire en sorte que tout fonctionne convenablement. C’est vraiment un travail à plein temps.

témoigne Loui, 28 ans, artiste, père de Elling, ayant choisi de rester 12 mois à la maison (soit 10 mois en plus des 2 mois incessibles à la mère).

Bävman livre ainsi des portraits de pères de tous milieux (des artistes, des ingénieurs, des étudiants, des architectes, professeurs, des gardes du corps…) accompagnés de leur-s enfant-s pendant le bain, le ménage, la sieste ou au supermarché par exemple, et accompagne chacune de ses photographies d’un petit témoignage.

Un modèle vieux de 42 ans

1974 : la Suède est le premier pays au monde à accorder à chaque ménage un congé parental de 16 mois, dont 2 mois attribués à chaque parents de façon incessible (c’est-à-dire non transférable entre les membres du couples) à chaque parent. Chacun reçoit pendant 13 mois 80% de son salaire initial, et les trois mois restants sont rémunérés à hauteur de 180 couronnes (soit 21€/jours).

Eléments de comparaison

2002 : la France inscrit dans le code du travail le droit à un congé parental d’une durée de 11 jours consécutifs pour les pères (week end et jours fériés compris) en plus du congé de naissance (de trois jours). La mère quant à elle, a le droit à 10 semaines de congés après une naissance. On constate en parallèle que seul un homme sur neuf décide de prendre un congé parental contre une femme sur deux. Enfin, 98% des pères en France déclarent ne pas prendre de congé parental à temps plein (contre 72% des mères) en 2013. Il est possible de prendre une année de congé, renouvelable deux fois, mais ce congé n’est alors pas du tout pris en charge.

 

présentation de l’exposition par l’Institut Suédois de Paris

Site de Johan Bävman

Sources :

chiffres de l’INSEE

Congé parental d’éducation – site officiel de l’administration française

Site de la plateforme européenne pour l’investissement dans l’enfance

Publicités

Une réponse à “Exposition. La paternité en Suède : un modèle en construction

  1. Pingback: Etre papa aujourd’hui – exposition et rencontre | Master MEGEN·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s