Le château de Brühl, un Versailles miniature

Pour lire cet article en allemand, cliquez ici :
https://mastermegen.wordpress.com/2017/04/04/das-schloss-bruhl-ein-kleines-versailles/

chateau-de-bruhl

La ville de Brühl est célèbre pour ses deux châteaux aux splendides jardins, Augustusburg et Falkenlust, qui constituent les « témoins vivants d’un passé éclatant. » [1] En tant que patrimoine mondial, ces deux châteaux ont bénéficié de la protection internationale de la Convention pour le patrimoine culturel et naturel de l’humanité.         La splendeur et le faste du château d’Augustusburg, signes de l’influence française sur l’architecture allemande, sont un rappel volontaire au château de Versailles et à son Roi Soleil… Ainsi la visite du château apparaît-elle comme un voyage au cœur du 18ème siècle et du classicisme français. Les châteaux de Brühl font partie des plus grandes œuvres architecturales du rococo allemand.

 

Le château d’Augustusburg, un chef-d’œuvre du rococo

Le château d’Augustusburg, le plus célèbre, et pour cette raison souvent appelé « château de Brühl », était la résidence de prédilection de Clemens August (1700-1761), prince électeur de Cologne. Au moment de l’achèvement de sa construction en 1768, le château, par une alliance entre architecture, sculpture, peinture et art des jardins[2], apparaît comme un chef d’œuvre du rococo allemand de haut rang. En 1984, il entre dans la liste du patrimoine mondiale de l’humanité de l’UNESCO en tant que château baroque. Parmi les éléments du château les plus prisés, on compte le célèbre et splendide escalier baroque de Balthasar Neumann, véritable « symphonie de marbres multicolores, de colonnes, de statues et de riches décors. »[3] On peut également mentionner la salle de garde, dont le plafond est, tout comme l’escalier, orné d’une fresque de Carlo Corlone.

chateau-de-bruhl-jardins

Quant aux jardins, tout comme le château,  ils ont été pensés comme des jardins à la française. Ils comptent aujourd’hui parmi les jardins du 18ème siècle les plus authentiques en Europe. Le parc boisé, en revanche, correspond au modèle des jardins anglais.

 

Le pavillon de chasse de Falkenlust

Ce petit château, situé non loin du château d’Augustusburg, était l’un des pavillons de chasse favoris de Clemens August. Il n’est pas sans rappeler le goût de Louis XIV et sa passion pour la chasse. Le pavillon fut construit dès 1737, avant l’achèvement d’Augustusburg, et compte parmi les exemples du rococo allemand. Il est intéressant de noter que le lieu de construction de l’édifice a été choisi en fonction de la trajectoire des hérons, qui étaient particulièrement recherchés et que l’on attrapait au moyen de faucons, d’où la désignation de « chasse au vol » ou « Falkenjagd » dans le cas des faucons en allemand. Après la chasse, les chasseurs et les hôtes appartenant au cercle privé profitaient de l’atmosphère chaleureuse et du confort luxueux du château pour souper et jouer.
Le château de Falkenlust est ouvert au public depuis 1974 et est entré dans le patrimoine de l’UNESCO, tout comme son voisin, en 1984.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Raphaëlle Vaillant.

[1] Die „lebendige Zeugen einer glanzvollen Vergangenheit” : site du château de Brühl

[2] Cf site du château de Brühl : http://www.schlossbruehl.de/Schloss_Augustusburg

[3] Cf http://www.travelblogging.de/ein-kleines-versailles-schloss-augustusburg-bruehl/

Publicités

Une réponse à “Le château de Brühl, un Versailles miniature

  1. Pingback: Das Schloss Brühl, ein kleines Versailles | Master MEGEN·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s