La soirée des MEGEN à l’Aubette

Troisième et dernier volet de la saga des MEGEN à l’Aubette

 

Aujourd’hui, nous voilà un mois et deux jours exactement après la soirée anniversaire des 90 ans de l’Aubette à Strasbourg. Depuis des semaines, nous travaillions à l’organisation de cet événement culturel du 5 avril. Nous vous avons raconté l’histoire de l’Aubette et de ses dadaïstes de rénovateurs ; nous vous avons expliqué la façon dont nous avons travaillé en équipe ; nous avons dévoilé comment se déroulerait la soirée et notre performance, en théorie.

Mais vous ne savez pas ce qu’il s’est vraiment passé (sauf si vous y étiez)…

 

Riez, sautez, dansez, chantez !

Eh bien, tout s’est très bien déroulé !

Au petit matin, nous avons pris le train depuis la Gare de l’Est jusqu’à Strasbourg. En arrivant, nous avons rencontré Anke Vrijs, l’homologue de notre professeure Mme Mareuge à Strasbourg, qui nous a fait visiter l’Aubette et transmis beaucoup d’éléments historiques intéressants. Le groupe des MEGEN qui s’occupait surtout de la communication a particulièrement échangé par mail avec Anke, à propos des flyers et des affiches. C’était amusant de se voir « en vrai » pour la première fois.

Comme il restait encore de nombreuses heures avant le lancement de la soirée, nous avons pu, avec joie, visiter la ville de Strasbourg – ce qui ne nous avait pas été garanti, à cause du temps que pouvait prendre nos répétitions de notre performance. En plus, le soleil brillait, donc la belle architecture typique n’en resplendissait que davantage.

Ainsi, après une longue après-midi à parcourir la ville, nous nous sommes tous retrouvés à 19h30 à l’Aubette, heure à laquelle la soirée devait commencer. Les cours de danse Lindy Hop ouvrirent le bal et il régna alors une ambiance très dynamique et enjouée jusqu’à minuit. La soirée avait différents temps forts : tantôt tous étaient en train de danser, tantôt d’autres regardaient les musiciens et étaient plongés 90 ans en arrière, en buvant une boisson rafraîchissante.

 

A notre tour !

Et quand sonnèrent 22 heures, les MEGEN entrèrent en piste, habillés tout en noir avec un accessoire de couleur primaire. Comme vous l’avez lu, la moitié d’entre nous était des danseurs et les autres récitaient des poèmes de Jean Hans Arp, artiste originaire de Strasbourg. Chaque danseur avait son déclamateur, qui l’appelait en criant une onomatopée, telle « blimblim » ou encore « gluglu », et celui-ci accourait pour le prendre par la main et le mener au centre du cercle que nous formions au fur et à mesure. Alors, le poème était prononcé et « incarné » par le danseur qui exécutait des mouvements de danse expressive. A la fin, chaque danseur tuait, par étouffement ou strangulation, son déclamateur.

Le public est resté attentif durant toute la performance et nous a applaudis bien fort. Nous étions fiers d’avoir réussi à interpréter devant environ 300 personnes ce que nous avions mis des semaines à mettre en place. Mme Mareuge nous a félicités.

Lors de cette soirée, différentes pointes de feutres et de crayons de couleur ont donné naissance aux cadavres exquis que nous avions installés dans un coin de la salle. L’un était fait pour dessiner, l’autre pour écrire.

 

 

 

Ensuite, la soirée a continué pendant encore deux bonnes heures, avec notamment une performance musicale de deux étudiants de l’INSA, qui jouèrent en quatre-mains au piano des sonorités jazz des années 1930. Leur jeu était très bon, solide, précis.

 

La presse en parle !

Datant du 7 avril, un article du journal Dernières Nouvelles d’Alsace fut consacré à la soirée des 90 ans de l’Aubette.

Article paru dans Dernières Nouvelles d’Alsace, à propos de la soirée des 90 ans de l’Aubette

Incroyable ! Les MEGEN dans le journal !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s